PRESENTATION - CRAB

Aller au contenu

Menu principal :

PRESENTATION



Les handicapés dans la Gnagna sont souvent à l’écart de la société, abandonnés à leur sort. L’enfant est peu intégré dans son milieu (pas de surveillance sanitaire, repas à part, pas de scolarisation, on ne songe pas à son avenir, il est caché car il est une honte pour la famille ; il est parfois abandonné ou mal-nourri).  On attribue l’origine du handicap à des croyances (génies malfaisants, non-respect de coutumes, mauvais sort, punition de Dieu, malédiction sur la famille…). Lorsque le handicap survient chez l’adulte, on l’attribue au mauvais sort et on consulte les tradi-praticiens.
Pour assurer les activités du Centre, deux personnes de la Gnagna ont été recrutées et formées en 1990/91 à Ouagadougou : un aide-orthopédiste et un aide-kinésithérapeute. Le CRAB a ouvert en 1992, ainsi qu’un centre d’hébergement pour les handicapés venant de loin en 1993. Le CRAB propose des soins de Kinésithérapie et d’appareillages orthopédiques, consultations dans les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS), sensibilisation et dépistage auprès de la population. Sa priorité va aux jeunes de  0 à 20 ans.

Compte-tenu du peu d’importance accordée aux handicapés par la population, l’équipe va auprès des handicapés ; la régularité du traitement dépend de la responsabilisation du handicapé, de sa famille et de l’agent de santé qui le suit. Le CRAB oriente à Ouagadougou les handicaps trop lourds qu’il ne peut traiter.
Le faible niveau de vie de la plupart des patients rend difficile leur participation aux frais. Le CRAB fait payer ses séances de rééducation selon le niveau social du patient. De même, les grands appareillages ne peuvent être supportés entièrement par les familles mais une contribution leur est demandée. Le CRAB loue du matériel de sonorisation depuis 2003 pour financer une partie de son fonctionnement.

Objectifs


Objectif général : Prévenir et réduire le nombre de handicapés en position de marginalisation grâce à l’offre de soins kinésithérapiques et orthopédiques.
Objectifs spécifiques :
1. Aider les handicapés à sortir de leur situation marginale et dépendante, en leur offrant des possibilités d’appareillage et de rééducation
2. Sensibiliser aux moyens de freiner l’apparition de handicaps évitables, informer des possibilités de traitements et amener les populations à percevoir les aptitudes des handicapés
3. Favoriser une vie sociale et familiale la plus proche de la normale

Perspectives


Le CRAB entrevois travailler sur la capitalisation des acquis, le renforcement de l’Autonomisation institutionnelle. Et pour atteindre cet objectif, nous aurons à parfaire l’évolution institutionnelle du Centre, diversifier les partenaires techniques et financiers, mettre en place un encadrement technique local, et suivre l’évolution des ressources humaines et des carrières professionnelles ;
Ensuite nous aurons à travailler sur l’augmentation de la couverture sanitaire; et enfin mener des formations et recyclages du personnel techniques et des Agents de Santé à Base   Communautaires.
Du fait de l’accroissement de l'espérance de vie, il existe un important vieillissement de la population dans la province de la Gnagna qui se traduit lors de la prise en charge médicale. Ainsi 54 % des patients pris en charge au niveau du CRAB ces deux (02) dernières années ont plus de 70 ans et sont accueillis pour de courte durée.
On voit ainsi émerger une population de "plus de 75 ans", fragile, poly pathologique, difficile à traiter du fait de ses incapacités dans les structures habituelles de soins de l'adulte mono pathologique, et qui présente un risque accru d’entrée en dépendance.
Ce qui nous amène à la réflexion sur la mise en place d’une unité de Réadaptation en Gériatrie : discipline qui s'intéresse aux maladies des personnes âgées et à leur traitement.
Localisation
Le CRAB est situé dans l’hôpital de Bogandé (CMA / Centre Médical avec Antenne chirurgicale)
Les actions du CRAB profitent aux handicapés moteurs de la province de la Gnagna et des provinces voisines.

Ressources humaines

Trois (03) techniciens:



Un aide-orthopédiste formé en Administration Sanitaire, qui est le Directeur du CRAB : Tilpeba OUOBA ;
Un aide-kinésithérapeute : Diagnoagou NOALI ;
Un animateur en RBC : HANRO Alphonse.
Ils sont appuyés par des référents appareilleurs et kinésithérapeutes au Burkina comme en Europe.
En plus il y a un Conseil d’Administration composé 11 membres.
Enfin nous avons un animateur pour nos diverses Activités Génératrices de Revenus (AGR).

Public cible

Les personnes handicapées ayant des incapacités permanentes ou temporaires  résultants d’une déficience physique, sensorielle ou mentale. Que cette déficience soit due à une maladie congénitale, héréditaire,  infectieuse,  une  dystocie (enfant  infirme  moteur  cérébral),  un  accident de la route ou encore aux conséquences d’une maladie (amputation liée à un diabète, accident cardiaque), les structures de réadaptation sont en mesure de vous aider !

Principaux résultats

La meilleure intégration de la personne handicapée au niveau familial, communautaire;
La complémentarité entre l’activité du C.R.A.B et le système sanitaire local;
La satisfaction du public concerné;
La réduction du nombre de handicapés en position de marginalité;
L’accès aux soins curatifs (rééducation fonctionnelle & appareillage orthopédique);
L’accroissement du nombre de handicapés pris en charge;
La prévention des maladies causes du handicap par la responsabilisation des Agents de Santé Communautaire et les familles.



 
Retourner au contenu | Retourner au menu